La silice & ses bénéfices sur l’organisme: Partie 2

 

vitruveUN PETIT SECRET : NOUS CONSOMMONS TOUS LES JOURS DE LA TERRE DE DIATOMÉE SANS LE SAVOIR !

Nouilles, fromages, cacao, cappuccino, chips, bonbons à la menthe, pâté, chipolatas, lait en poudre, médicaments, dentifrices, crème anti-âge, eau de source etc. La silice amorphe, qui est l’élément majeur de la Terre de Diatomée (~85%) entre dans la composition de ces produits sous diverses bannières: silice, dioxyde de silicium, silicate, Terre de Diatomée, kieselguhr, E551.

 

Que dit la loi…?

La législation sur l’utilisation de la Terre de Diatomée considérée et plus précisément de la silice amorphe se déroule sous deux échelles: l’Union Européenne et la France. La France étant un État membre de l’UE, elle doit se soustraire aux directives du Parlement Européen tout comme les 27 autres pays de la communauté.

Union  Européenne:

  • Diverses utilisations de l’anti-agglomérant E 551, c’est-à-dire le dioxyde de silicium, sont actuellement autorisées par la directive 95/2/CE. Dans son avis du 18 mai 199014, le comité scientifique de l’alimentation humaine a associé à cet additif alimentaire une DJA «non spécifiée».
  • Classé comme biocide, l’utilisation de la Terre de Diatomée en tant que produit phytosanitaire est autorisée dans l’Union Européenne  Directive Biocide 98/8/CE n° CAS 61790-53-2 ICSC 0248.
  • Généralement le dioxyde de silicium est considéré comme inerte c’est-à-dire qu’il n’est pas assimilable par l’organisme, cependant l’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire reconnaît  qu’une fois hydratée une partie du silicium se dissout dans l’eau, en résulte une forme de silicium Biodisponnible pour l’être humain: l’acide orthosilicique.

État Français:

  • L’utilisation de la Terre de Diatomée comme Biocide est reconnue par le ministère de l’Agriculture Français conformément à la Directive Biocide  98/8/CE n° CAS 6179053-2 ICSC 0248.
  • Le ministère de la Santé a autorisé la Terre de Diatomée pour le traitement du chikungunya dans sa CIRCULAIRE n° DSG/DUS/RI1/2008/138.

Anti-agglomérant dans du lait en poudre, complément alimentaire, acaricide et pesticide, mais aussi agent gommant dans les cosmetiques ou fertilisant pour le sol… vous l’aurez constaté, le champs d’action de la Terre de Diatomée est vaste.

En conclusion, la consommation de silice amorphe est sans danger pour l’homme et qu’une fois mélangée à un liquide tel que l’eau… ELLE DEVIENT UNE SOURCE DE SILICIUM ASSIMILABLE.

Que dit la science…?

Le silicium est l’oligoélément le plus important en quantité dans l’organisme, juste devant le fer et le cuivre. Il est plus concentré dans les poumons, mais on en trouve aussi dans la peau, les artères, le thymus, le foie, les tendons ou les cartilages.

Le silicium est impliqué principalement dans la synthèse du collagène, on retrouve  cet élément  au sein du métabolisme osseux où il interviendrait dans la fixation du calcium, le silicium influence de manière positive le fonctionnement du système immunitaire et potentialiserait l’action du zinc, un puissant antioxydant.

Avec le vieillissement, la quantité de silicium diminue chez les êtres vivants de manière irréversible, cela met en évidence l’importance de cet élément ainsi que la corrélation silicium/système immunitaire plus particulièrement chez les personnes âgées chez lesquelles un apport de silicium permet d’éviter ou de prévenir les altérations des défenses immunitaires, du collagène, les  scléroses par calcification des tissus, l’affaiblissement des os et les maladies osseuses par décalcification comme l’ostéoporose due à des difficultés de fixation du calcium.

Notre apport journalier en silicium vient essentiellement de notre alimentation et de l’eau que nous buvons. En effet, cet élément est très présent dans les céréales et les fibres alimentaires ou encore dans la bière. Par ailleurs, le silicium étant beaucoup plus important dans les enveloppes des graines, notre alimentation, en raison du raffinage des céréales, en est plus pauvre qu’auparavant. Il en est de même pour l’eau, dont le processus de potabilité appauvrit l’eau en silicium.

A l’heure actuelle,  aucun seuil de carence, ni un niveau d’apport journalier recommandé en silicium n’ont été définis.

Les bénéfices de la silice sur notre santé.

Le rôle essentiel de la silice n’est pas remis en cause aujourd’hui, de nombreuses études  en on fait l’objet. Toutefois, au vu de la gravité des conséquences  de son absence dans l’organisme, aucune étude n’a été menée sur la privation en silicium chez les êtres humains. Pourtant, les recherches menées sur des rats et des poussins suggèrent qu’une privation de silicium influençait leur croissance et leur développement: anomalie, malformation, fragilité du squelette.

Etudes et recherches sur le rôle du silicium et de ses bienfaits sur l’organisme.

Tissus osseux

Le silicium est un facteur important de la formation osseuse, les carences en silicium induites expérimentalement chez l’animal montrent un défaut de croissance osseuse et des malformations, faits mis en évidence par Carlisle, Seaborn, Forrest et Nielsen.

Deux études épidémiologiques transversales dirigée par  JUGDAOHSINGH   ont rapporté que la consommation de silicium alimentaire permettrait une plus grande densité minérale osseuse et qu’une supplémentation aurait des effets positifs sur le traitement de l’ostéoporose.

Au Maroc, le Dr A. Charnot a étudié pendant de nombreuses années des patients âgés souffrant de désordres récalcitrants et douloureux du squelette et des muscles, de la maladie de Paget et de sciatiques opiniâtres d’origine indéterminée. Il découvrit qu’avec une supplémentation en silicium, les zones sclérosées avaient tendance à disparaître, tandis que les zones décalcifiées se recalcifiées.

resultats de l’étude de la santé osseuse

resultats des étude au niveau cellulaire

Système cardio-vasculaire

Le silicium intervient de manière significative dans le maintien de l’élasticité des parois vasculaires dont il est le constituant principal, la baisse physiologique du taux de silicium résultant du vieillissement entraine une baisse de la tonicité vasculaire. Améliorant la souplesse de la paroi artérielle, le silicium est un excellent protecteur artériel face aux lésions athéromateuses. Thèse observée et vérifiée par expérimentation sur l’animal, (Loeper). En augmentant la souplesse des artères, le silicium a un effet bénéfique sur l’hypertension.
Loepper et Golan ont étudié la relation entre la part de silicium dans le tissu aortique et l’artériosclérose, ils notent que toute infiltration lipidique conduit à une diminution du silicium dans les partitions artérielles.

Une autre étude, de Nebla et Nebuloni, concernant 72 personnes âgées de 61 ans et plus, a été menée. Les scientifiques ont constaté que la part de silicium dans les artères atteintes d’athérosclérose était 14 fois inférieur à cells qui identifiée sur les artère saines. Un déficit en silicium augmente les risques d’artériosclérose et de maladies coronariennes. 

Dans « The Complete Book of Minerals for health», Klaus Schwarz MD,  après avoir réalisé de 1959 à 1974 une étude de  sur les décès de cause cardiaques en Finlande, a démontré le rôle essentiel de la silice dans le fonctionnement de notre cœur. Le taux de décès par maladie coronarienne chez les hommes de l’Est de la Finlande était deux fois plus élevé que celui des hommes dans l’ouest. Il convient de noter que les taux de tabagisme et d’obésité étaient similaires dans les deux groupes. En analysant les éléments présents dans les aux (potables) des deux zones, les chercheurs ont découvert que la silice était absente de l’eau de la zone Est de la Finlande: celle la plus touchée par ces maladies coronariennes.       Schwarz poursuivit ses études de la silice cette fois sur les fibres qui composent notre alimentation. Comme rapporté dans son livre, Schwarz a étudié 337 hommes britanniques pendant 10 ans et a découvert que ceux qui mangeaient plus de fibres, de céréales riches en silicium étaient 5 fois moins touchés par des maladies cardiaques que ceux qui en consommaient pas ou peu.

En 2011, une étude japonaise menée sur des rats spontanément hypertendus, publiée dans la revue scientifique Nutrition Research en ai venue aux mêmes conclusions que celles réalisé auparavant: « La silice soluble(minérale) et le sable de corail suppriment l’hypertension artérielle  et améliorent l’expression des gènes  concernés chez les rats spontanément hypertendus » (Nutrition Research  vol 31, issue 2, Pp 147-156, feb 2011 Fusako Maehira,Kyoko Motomura, Nau Ishimine, Ikuko Miyagi, Yukinori Eguchi, Shoei Teruya)

résumé de l’étude

Cholestérol

Une étude de l’Université d’Innsbruck en Autriche, a suivit 19 sujets sains sur 12 semaines; ceux-ci présentaient une hypercholestérolémie modérée. La consommation de Terre de Diatomée a permit une réduction significative de leur taux de cholestérol sérique par rapport aux valeurs de base (285,8 + / – 37,5 mg / dl = 7,40 + / – 0,97 mM) vs (248,1 mg / dl = 6,43 mM, -13,2% par rapport au départ p <0,001) à la semaine 6.

résumé de l’étude

Articulations

L’étude sur des cartilages embryonnaires montre que leur croissance est liée à la présence de silicium. Cette croissance est corrélée à la teneur en collagène et glucosaminoglycanes. Le silicium entre dans ces structures et catalyse en particulier la prolyl-hydroxylase, indispensable à la biosynthèse du collagène. L’arthrose traduit une involution du tissu cartilagineux, un tissu particulièrement riche en glycosaminoglycanes (dont la chrondroïtine sulfate), dépendante du silicium.

Alzheimer

Une autre propriété du silicium, via sa forme minérale soluble, l’acide silicique, est de neutraliser l’aluminium qui a une action néfaste sur le processus de minéralisation et qui est, par ailleurs, incriminé dans la maladie d’Alzheimer. En se fixant préférentiellement au niveau de la bordure osseuse de l’os, l’aluminium s’oppose à la calcification. (Edith Carlisle)

Système digestif

Le silicium diminue l’absorption intestinale de l’aluminium. Il l’extrait des enzymes qui peuvent alors de nouveau fonctionner; ainsi le professeur Birchall a montré que le silicium à forte concentration élimine l’aluminium de la proline   permettant au fer lié à cet enzyme d’agir à nouveau.

Selon Fasman, une concentration sanguine de silicium égale à celle de l’aluminium, éliminerait l’aluminium présent au sein des protéines TAU et des plaques beta amyloïdes. Lorsque la concentration en silicium est doublée, les protéines Tau et beta amyloïdes retournentl à leur état initial. Cela permet donc d’éviter la destruction des cellules nerveuses si l’action est entreprise suffisamment tôt.

A cela s’ajoute les propriétés vermifuge de la Terre de Diatomée alimentaire qui  est aussi efficace sur les animaux que sur les hommes car… nous sommes nous aussi les hôtes de parasites internes. Si certains sont bénéfiques pour notre organisme, d’autres l’affaiblissent !

Les particules de Terre de Diatomée ont une forme cylindrique et sont comparables à des nids d’abeilles microscopiques . Ces cylindres ont une très forte charge négative, leur forme leur permet de piéger les bactéries, champignons, protozoaires, virus, endotoxines, pesticides et résidus de médicaments ou encore la bactérie E. coli et les métaux lourds en se déplaçant à travers l’estomac et le tube digestif, les particules de Terre Diatomée attirent et absorbent ces pathogènes qui sont alors  piégés à l’intérieur des cylindres et expulsés hors du corps. En outre, tous les parasites d’une taille plus importante se trouvant dans l’estomac ou le tube digestif sont « lacérés » et tués par les arêtes vives de la Terre de Diatomée. En résulte un corps plus sain et moins sensible aux agressions extérieures.

Les diatomées fossilisées sont très résistantes: sur l’échelle de dureté, là où les diamants atteignent 9, la Terre de Diatomée, elle, atteint 7. C’est ce qui rend la Terre de Diatomée aussi efficace, car ces millions de petits cylindres robustes vont « frotter » les parois du petits et du gros intestins (sans que cela nous soit nuisible) en passant à travers le tube digestif. La silice assure la régularité des selles et maintient un côlon sain, ce qui facilite la digestion et l’assimilation des nutriments.

Peau


Les travaux de Zeller et Odier démontrent le rôle essentiel que joue le silicium au niveau du tissu conjonctif. Ainsi, il a été observé que le silicium est indispensable à la synthèse des fibres de collagène et d’élastine dans les tissus conjonctifs. Tout manque ou appauvrissement de ces tissus en silicium conduisent à une perte de leur élasticité et de leur intégrité.
En d’autres termes, le silicium possède une action réductrice sur les rides, les vergetures et améliore l’élasticité de la peau.

Saviez-vous que les bienfaits du silicium sur notre peau sont connus depuis l’Antiquité?

Cheveux et Ongles

Une étude a prouvé la capacité de la silice quant à l’amélioration de la santé de la peau et des ongles de femmes ayant la peau endommagée par le soleil. L’exposition chronique au soleil a endommagé les tissus conjonctifs, et entrainé une perte d’élasticité de la peau. Dans cette étude en double aveugle randomisée, contrôlée par placebo, les femmes ont reçu 10 mg par jour, soit une silice bio disponible ou un placebo. Au terme des 20 semaines, la peau des femmes qui prenaient de la silice était moins rugueuse et leurs ongles comme leur cheveux étaient moins cassants. La silice a donc un effet significatif sur les ongles, la peau et les cheveux.

résumé de l’étude

Une autre étude menée à l’Université du Collège de pharmacie de Cincinnati  a observé l’effet de la silice sur les cheveux. Dans cette étude randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo 48 femmes avec de beaux cheveux, ont reçu 10 mg de silice biodisponible par jour ou un placebo pendant neuf mois. Au final, les chercheurs ont conclu que les femmes qui prenaient de la silice avaient des cheveux plus épais en raison d’une plus grande élasticité et d’une résistance à la traction.

résumé de l’étude

Dents et gencives

En durcissant l’émail, la silice prévient les caries et préserve les dents. Elle empêche également les saignements des gencives, leur atrophie et la récession de celles-ci qui provoque le déchaussement des dents. A l’heure actuelle, la silice entre dans la liste d’ingrédients de la plupart des dentifrices que nous utilisons.

Vérifiez par vous-même: silicate, silicate, dioxyde de silicium etc !

Complément alimentaire

Bien que la silice soit le composant majeur de la Terre de Diatomée, près d’une quinzaine d’oligo-éléments et minéraux sont présents naturellement dans sa composition dont le bore, le manganèse, le titane, le cuivre, le zirconium, sodium, le magnésium et le calcium qui sont essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. En cela, la consommation régulière  de la Terre de Diatomée en tant que complément alimentaire permet d’eviter les carences de ces oligo-éléments et de manière générale, d’aider à une bonne santé.

Posologie

Il n’existe pas de dosage spécifique quant à la quantité journalière de Terre de Diatomée à prendre. Toutefois, les nombreux témoignages et conseils rapportés par des consommateurs ou professionnels convergent sur le fait que des effets bénéfiques sont ressentis en absorbant la quantité d’une à deux cuillères à soupe de Terre Diatomée par jour 1h avant ou 2 heure après le repas ou la prise de médicament. Il est suggéré de pratiquer une cure d’un à trois mois pour tirer un maximum d’avantages de la Terre de Diatomée (en ne faisant aucun écart durant la période de cure). Diluée dans un verre  d’eau, jus de fruit ou boisson chaude, yaourts et compotes vous pouvez agrémenter cette poudre  comme bon vous semble !

Avertissement

Les informations sur ce site Web ne peuvent se substituer à l’avis d’un médecin.

Précaution d’emploi

  • La Terre de Diatomée peut irriter les muqueuses.
  • Si vous souffrez d’asthme ou maladie pulmonaire,  soyez prudent lors de l’utilisation de la Terre de Diatomée.
  • Ne jamais utiliser la Terre de Diatomée calcinée (pour les piscines).